Concert du 7 juin 2019 raconté par Amélie Macoin

Duo de Harpe

7 juin 2019, nous nous retrouvons comme tous les mois au centre d’animation Saint Pierre pour notre concert sur le pouce. Le public découvre Daphné de Driesen et Lucie Garnier pour un duo de harpes.

Aujourd’hui, c’est Amelié Macoi spectatrice des Caprices, qui se prête à l’exercice et nous raconte ce concert avec ses mots.

 

Récit :

 

J’ai l’honneur de faire un retour écrit pour parler de ma pause déjeuner de vendredi dernier au zinc St Pierre, une pause du midi charmante et ressourçante dont les Caprices de Marianne ont le secret. Marianne que j’ai connue il y a maintenant pas mal d’années en formation, quand Les Caprices n’étaient encore qu’une graine d’idée…

Intriguée par ce duo de harpes, je n’ai pas regretté d’avoir bravé les vents violents du jour pour les rejoindre.

Pour la première fois, je n’avais pas amené mon repas, mais j’ai été ravie de prendre l’assiette du jour, à la fois copieuse et goûteuse, pour un tout petit prix.

Une de mes intentions de ce mois de juin est de voyager même à domicile (mon prochain “vrai” voyage n’étant que dans 2 mois!), c’est grâce à ce genre d’événements que j’y arrive… Bercée par la voix chaleureuse d’Olivier, qui nous embarque dans de belles histoires autour des mythologies, mes oreilles sont ravies, comme mes papilles d’ailleurs, avant même le concert…

Le brouhaha ambiant laisse place à la musique et de même, à l’intérieur de ma tête, les pensées coulent comme les notes et me laissent tranquille. Les vibrations sonores emportent les préoccupations du moment. Je suis au fond de la salle, et deux grands instruments surgissent des têtes du public, deux ailes d’anges en bois, rejointes parfois par les mains des deux nymphes Lucie et Daphné. Le voyage se poursuit au fil des morceaux, avec en point d’orgue une version de Carmen éblouissante ! Oui la musique “classique” peut être joyeuse, libre, impertinente… Encore merci !

Les autres concerts

X