Entreprise culturelle et covid : comment s’en sortir ?

Entreprise culturelle et covid : comment s’en sortir ?

 

Illustration pinterest et canvas entreprise culturelle et covid

 

Les Caprices de Marianne, c’est d’abord et avant tout une association qui porte un projet social et artistique ambitieux, mais c’est aussi une entreprise culturelle qui se veut innovante ! Passée la sidération du premier confinement et les annulations en cascade, passés la lassitude et l’épuisement liés au “stop and go” si peu adapté à notre secteur d’activité, place à l’action ! Mais comment s’en sortir en tant qu’entreprise culturelle en temps de covid ?

Je suis Marianne Muglioni directrice artistique de l’association des Caprices et j’ai pu mesurer combien la compétence et la polyvalence de l’équipe étaient essentielles. Les périodes de démotivation ne sont jamais bien longues car il y en a toujours un parmi nous pour tenir la barre et remettre le bateau à flot.

Voici, recensées dans cet article, quelques-unes des orientations qui nous ont permis de garder le cap et le moral malgré les turbulences de cette année écoulée…

 

Soigner la cohésion d’équipe malgré le télétravail

 

Soigner la cohésion d'équipe Les Caprices de Marianne

Avec la crise sanitaire, nos structures culturelles, comme n’importe quelle autre entreprise, voient leur fonctionnement interne totalement chamboulé. Au-delà de l’arrivée du télétravail et de la solitude qui l’accompagne, les événements culturels publics qui ponctuaient nos vies et fédéraient nos équipes ont temporairement disparu.

Si la priorité doit être donnée au télétravail, n’hésitez pas à organiser une réunion hebdomadaire en présentiel, en respectant les gestes barrières bien-sûr ! Les “apéros-visio” peuvent aussi aider à garder le lien (n’en n’abusez pas non plus).

Aux Caprices, tous les lundis nous nous retrouvons pour une petite réunion autour des douceurs rapportées par Margaux, notre stagiaire ! C’est une occasion pour nous de sortir enfin notre dernier craquage shopping mais surtout d’entretenir les liens qui nous unissent autour de notre projet associatif. Chacun repart avec le sourire caché derrière son masque, un cap bien précis en tête. Ce temps si précieux nous permet de rappeler les orientations générales que nous voulons donner à notre structure, mais permet aussi de confronter nos idées, nos envies et de nous projeter vers l’avenir, ce qui est indispensable pour ne pas perdre pied !

Pensez à vous assurer que chacun de vos salariés peut travailler confortablement à son domicile, et si ce n’est pas le cas, donnez-lui la priorité pour la fréquentation de vos bureaux !

 

Accueillir et encadrer des étudiants en stage

 

Acceuillir des stagiaires - Caprices de Marianne

En cette période de crise sanitaire, nous savons que les étudiants sont parmi les plus impactés. L’isolement auquel ils font face est immense. En les intégrant à votre équipe, même en télétravail, vous leur donnez de nouvelles perspectives et les aidez à se projeter dans leur future vie professionnelle dans un secteur d’activité qui leur est cher.

Pour vous, c’est un regard neuf et enthousiaste qui vient enrichir votre structure, qui, ne nous voilons pas la face, en a grandement besoin ces temps-ci ! Croyez-moi, l’énergie de votre nouvelle recrue peut apporter un nouveau souffle à votre équipe !

Ne cantonnez pas votre stagiaire à la machine à café et à la photocopieuse ! Profitez-en pour le/la faire avancer sur des tâches que vous ne parvenez pas à accomplir quand votre structure tourne à plein régime, Margaux en sait quelque chose, elle a fait un énorme travail de listing que nous repoussions depuis des mois !

Transmettre mon savoir-faire, partager la passion de nos métiers avec cette jeune étudiante, s’avère une réelle source de satisfaction inestimable en cette période où elles sont si rares.

 

Se ré-inventer en se confrontant à d’autres secteurs d’activité

 

Se ré-inventer Les Caprices de Marianne

En l’absence de concerts, nous avons mis à profit le temps dont nous disposions pour confronter nos stratégies à celles de secteurs différents du nôtre, voire opposés ! Se frotter à d’autres modes de faire nous ouvre de nouvelles perspectives pour le développement de notre entreprise culturelle.

Dans le cas des Caprices, utiliser certaines techniques du monde de l’entreprenariat nous paraissait incompatible avec l’essence même de notre projet artistique. Pourtant au contact d’Axelle Burlotte de Cesarea Agency / Chroniques bordelaises, nous avons réalisé qu’elles nous aideraient à faire prendre de l’ampleur à notre structure, notamment en termes de communication, pour une meilleure visibilité.

Un avis sur cette nouvelle stratégie ?! 😉

 

Choisir un nouveau cap pour votre entreprise

 

Faire changer de Cap à votre entreprise culturelle Les caprcies de Marianne

Envoyer des newsletter régulières, programmer des publications et partager des posts Facebook, voilà des basiques de la communication que nombre d’acteurs du monde associatif et de l’entreprenariat avaient déjà pu mettre en place. Mais l’arrêt brutal des événements publics lié à la crise du coronavirus pousse notre secteur à plus d’actions.
Pour les Caprices, l’enjeu est double :

La transmission et l’éducation artistique, portées en grande partie par Olivier notre médiateur-conteur, sont au cœur de notre projet culturel et artistique. C’est pour ne pas y renoncer que nous avons lancé ce blog, pour vous permettre en nous lisant, de retrouver ce ton propre aux caprices que vous aimez dans nos concerts.

Dans la même veine, Guillaume notre responsable de la communication s’est emparé de la conquête de nouveaux publics. Il crée des mèmes que nous diffusons sur notre profil instagram. Vous ne connaissez pas ? Ce sont de simples petites blagues, souvent accompagnées d’une image décalée. La génération milleniale adore ça, et même les quadras des Caprices s’y mettent ! Ces images ne sont pas choisies au hasard, comme l’explique Le Larousse lui-même :

définition meme Larousse

Nous profitons de ces mèmes pour transmettre, l’air de rien, un contenu historique de qualité.

Mèmes Mozart Musique classique

 

Soutenir les artistes intermittents du spectacle en temps de covid

 

Soutenir els artistes intermittents en temps de Covid Les Caprices de Marianne

En initiant ce projet artistique, je m’étais fait un point d’honneur de ne jamais perdre le sommeil pour des problèmes d’argent ! Avec l’arrivée du coronavirus, la vie en a décidé autrement… Passé la stupéfaction, l’État a mis en place un plan de soutien auquel les associations, si elles sont employeuses, peuvent faire appel au même titre qu’une entreprise

Apportez donc un soutien à vos salariés intermittents du spectacle en mettant en place l’activité partielle dès que cela est possible. Contrairement à ce que beaucoup croient, ces dispositifs d’urgence ne sont pas des usines à gaz !

On trouve des documents en ligne très bien faits qui expliquent les démarches à suivre. Aurélie, notre administratrice, vous recommande de parcourir ces trois contenus qui vous familiariseront avec la procédure :

Et vous, qu’avez-vous mis en œuvre  pour sortir de la grisaille ?

Après des études musicales traditionnelles et sans heurt, j’ai débuté à l’Orchestre National des Pays de la Loire. Je réalisais mon rêve, et pourtant… Je me suis vite rendu compte que j’attendais davantage de ma vie de musicienne professionnelle. J’ai donc décidé de me lancer dans ce projet fou : diffuser largement la musique en allant au devant des publics dits éloignés, oubliés, exclus, empêchés… Ainsi sont nés mes Caprices, en janvier 2015 !

Marianne Muglioni

X